Aide France Agrimer : Diminution dérive ou substitution aux phytos

Toutes les actualités
Illustration aide ZNT pulvé
Des aides à l'investissement pour réduire et/ou supprimer les phytos peuvent être obtenues dans le cadre des aides France Agri Mer. Ce dispositif de financement unique est ouvert depuis fin juillet.

DES DOSSIERS A DEPOSER AU PLUS tot, avant epuisement de l’envellope


30 millions d’euros ont été débloqués pour aider les filières agricoles et ce jusqu’au 31 décembre 2020 ou jusqu’à épuisement de l’enveloppe.

UNE DEMANDE 100% DEMETERIALISEE


Attention ! Les demandes d’aides se font directement sur le télé-service FAM dématérialisé. La fédération des CUMA vous accompagne dans le montage et le suivi des dossiers.

INVESTISSEMENTS ÉLIGIBLES :

  • Pulvérisateurs viticoles et arboricoles
  • Pulvérisateurs grandes cultures à assistance d’air
  • Buses de type injection d’air
  • Equipements de substitution à l’usage des phytos :
  • . Désherbage mécanique grandes cultures, viticulture et arboriculture (interceps, …)
  • . Broyeurs
  • . Ecimeuses grandes cultures
  • . Semis et destruction des couverts végétaux
Attention ! Une liste spécifique des matériels éligibles a été fixée par France Agri Mer. Veuillez nous contacter pour vérifier l’éligibilité de votre projet.

TAUX DE SUBVENTIONS CUMA majorés :

40 % pour les équipements de réduction de dérive
50 % pour les équipements de substitution

CADRE DE LA DEMANDE :

Un seul dossier par demandeur. Ce dossier peut comporter plusieurs matériels.

Plancher de 500 € HT d’investissement et plafond de 40 000 € par dossier.

Demande à faire via la télé-procédure uniquement
Nicolas Figeac au 06.08.11.75.38 ou nicolas.figeac@cuma.fr
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Le boitier Karnott permet d'enregistrer les temps de travaux automatiquement.

Lire la suite de l'article

Après les 2 mois de confinement, nos activités de démonstrations peuvent enfin reprendre.

Lire la suite de l'article

Afin de respecter la distanciation sociale, certains impératifs obligatoire ont pu être reporté, notamment le contrôle des pulvérisateurs.

Lire la suite de l'article